Témoignages

Il y a le corps, il y a l’esprit.
Trop souvent, j’ai dissocié les deux qui ne font qu’un. Jusqu’à découvrir il y a un peu plus de trois ans Yoga et Son.
Trop souvent, sans doute ai-je privilégié l’esprit, méprisant le corps, le faisant taire. Parfois, le faisant souffrir.
Et là, la porte poussée, il y a eu l’accueil, le sourire qui invite d’entrée à l’harmonie.
Une séance, puis deux, trois… Aujourd’hui, je ne compte plus.
En silence, dans la discrétion, mon esprit se tait, mon corps parle à son rythme, dans l’effort mais en le respectant.
Quatre, cinq, six séances… Les gestes se font plus facilement, moins dans la peine, les postures me deviennent familières,.
Sept, huit… dix… séances… Le souffle s’apaise, le cœur s’affole moins, le cœur s’élargit, devient plus grand, plus généreux.
Aujourd’hui, deux fois par semaine je viens chercher le bien-être. Avec régularité… Bien sûr, arrive-t-il de ne pas m’y rendre parfois et là se manifeste un manque. Une absence difficile à exprimer, un équilibre fragilisé où les pensées s’amplifient, deviennent trop envahissantes, obsessionnelles, épuisantes.
Puis, de nouveau, une fois la porte poussée, il y a l’accueil, le sourire qui invite d’entrée à l’harmonie.
En plein centre-ville, il règne le calme, la tranquillité, on se sent bien simplement sans trop savoir pourquoi. Mais faut-il chercher toujours une raison ? Il y a la gentillesse de Camélia, Christine, Dominique, Sylvie…, leur patience rassure, le jugement n’existe pas, le temps s’écoule différemment.
Et puis, j’ai fait une rencontre à Yoga et Son…
Une rencontre inattendue, nous nous retrouvons tous les samedis matins, parfois à plusieurs reprises dans la semaine.
J’ai rencontré la méditation. J’y trouve durant quelques minutes le vide de pensées trop souvent inutiles, l’acceptation de soi, du silence, de l’immobilité.
Un peu plus à chaque rendez-vous je découvre la conscience d’exister simplement, sans rien attendre, sans rien espérer, de ressentir que je suis, que simplement je vis.
Si vous cherchez un apaisement du cœur en laissant parler l’intelligence du corps, je vous dis à bientôt !

Jean-Luc

Si tu dois vivre parmi le tumulte, ne lui livre jamais ton corps. Garde ton âme calme et retirée. C’est un sanctuaire où tu trouveras, quand tu le voudras, le bonheur. Alexandra David-Néel

Comment parler avec justesse de ce qui a pris une place si importante dans ma vie ?… J’avais déjà rencontré le yoga dans d’autres centres, notamment à Paris. Peut-être n’était-ce ni le moment ni l’endroit ? Toujours est-il que cela ne m’avait pas parlé : trop formaté, pas assez accompagné, trop forcé ou alors trop méditatif, c’est selon…
Je suis donc arrivée aux cours de Yoga & Son sur la pointe des pieds, il y a trois ans. Pour travailler le corps et apaiser l’esprit. Pour me re-poser. Le premier avantage de ce centre est qu’il offre un large choix d’horaires de cours, en phase avec nos agendas chargés ! J’ai de suite apprécié l’accueil souriant et décontracté… où personne ne se sent obligé de porter des tenues tendances.
Ensuite, j’ai été particulièrement sensible à l’écoute de l’enseignante, qui veille avec justesse au respect des besoins, rythmes et possibilités de chacun(e). Je me sens accompagnée. En fonction des problématiques personnelles, l’accent est mis sur des asanas (postures) ou éclairages spécifiques. Presque du « sur-mesure » !
Je trouve le yoga pratiqué ici en phase avec son temps ; dans le respect des enseignements traditionnels, mais avec des conseils pratiques pour accompagner notre vie de tous les jours. En outre, les enchaînements ou postures proposés de cours en cours ne sont pas formatés. Ils varient au fil des besoins, en phase avec les saisons. Pour la citadine que je suis, cela me relie aux rythmes naturels. Nulle routine, non plus, dans l’enseignement. Afin de ne pas remplacer le ronron quotidien par une autre routine.
J’apprécie aussi le juste équilibre entre action et intériorisation, asanas et méditations. Si l’impeccabilité est de mise dans l’enseignement et l’exécution des postures, les cours sont loin d’être austères. Il y a beaucoup de joie qui circule… et qui nous accompagne hors du centre. Au final, je me sens plus détendue, avec davantage de recul et de souplesse pour accueillir ce qui arrive. Plus en paix, aussi. Dans un corps accord serein… et tonique ! Ici, je n’ai pas trouvé une activité, j’ai trouvé une Voie. Un chemin que je creuse chaque jour un peu plus profondément.

Carine

Perchè in italiano ?

Sono un’italiana che vive a Tolosa e che frequenta i corsi di yoga tenuti al centro Yoga et son, fondato da Camelia Clavel.
Ho incontrato il centro per caso e volevo scrivere qualcosa in italiano per permettermi di riuscire a esprimere ciò che vuol dire frequentare questo luogo fatto di professionalità, di accoglienza, di intelligenza ma soprattutto di voglia di cambiamento. E parlando di cambiamento mi viene in mente Tiziano Terzani, giornalista ma soprattutto grande allievo di yoga. Terzani diceva :
« Questo è ciò che posso consigliare agli altri : cambiare vita per cambiare se stessi…I libri sacri, i maestri, le religioni servono, ma come servono gli ascensori che ci portano su… L’ultimo pezzo del cammino, quella scaletta che conduce al tetto del mondo, quell’ultimo pezzo va fatto a piedi da soli…Vivo ora qui con la sensazione che l’universo è straordinario, che niente mai ci succede per caso, che la vita è una continua scoperta. E io sono particolarmente fortunato perché, ora più che mai, ogni giorno è un altro giro di giostra”
E ancora :
“Il problema sono io e io stesso sono la soluzione. Capire questo è la vera liberazione. La liberazione di essere un’esistenza individuale, per prendere coscienza della propria perfetta unità con il tutto”
Devo dire che le parole di Terzani esprimono molte cose che ho travato in questo centro. Unità, tutto, ricerca sono queste le parole chiavi che ho trovato in questo luogo. E unione è il senso dello yoga. La pratica che in questo centro viene insegnata ci porta alla ricerca del senso delle cose e alla ricerca del sé. Se la ricerca del sé è la questione forse più nebulosa, non appaiono meno enigmatiche le contraddizioni da sciogliere, meno terribili le paure da affrontare nel cercare di definire e capire ciò con cui l’uomo si relaziona nel corso della sua esistenza, da sempre : Eros e Thanatos, il sacro e il profano, la malattia e la cura, la magia e il caso. Infine l’Altro e Se Stesso.
E il lavoro in questo centro ci porta all’unione di queste due esistenze, l’unione del bene e del male, l’unione del maschile e del femminile, ci fa capire che tutto è uno, ci porta alla guarigione cioè la ricostituzione dell’equilibrio.
Si parla anche di vegetarianesimo, della violenza che invade la nostra società “…ma come si può allevare la vita per uccidere e mangiarsela ?” Il lavoro del centro ci porta a vedere che la vera essenza della vita nell’armonia degli opposti, ci porta a quella che è la vera rivoluzione : quella dentro di noi….
…Namasté…. saluto la divinità che è in te.

 Rosanna

Actualités

Toute l'actualité